Breaking News

La technique de l'hypnose

Le mot "hypnose" évoque des images d'un personnage sombre qui ordonne "Dors... Dors..." d'une voix de baryton grave ou d'un pendule qui envoûte tout le monde. En réalité, l'hypnose est très éloignée de ces visions hollywoodiennes. Loin d'être un moyen de prendre le contrôle des facultés mentales (et physiques) d'autrui, l'hypnose est une méthode qui permet de se concentrer et de se détendre.

Qu’appelle-t-on hypnose ?

L’hypnose permet de surmonter les phobies, les traumatismes et même de soulager les douleurs physiques. Comme le disent la plupart des praticiens, "toute hypnose n'est qu'autohypnose, avec ou sans guide extérieur".

Il s'agit d'atteindre un état d'esprit modifié, assez similaire à l'état de relaxation et de concentration atteint par une transe méditative. Lorsqu'une personne entre en transe hypnotique de bonne foi, elle peut obtenir beaucoup plus que ce qui est facilement possible dans l'état normal (pleinement conscient). Tous ces détails sont mieux expliqués sur moi-et-les-autres.com.

Il est important de comprendre que la plupart des mythes sur l'hypnose ne sont que des mythes et des peurs déplacées. Pour commencer, l'hypnose ne consiste pas à perdre le contrôle ni à entrer dans un état de coma où l'on est inconscient du monde qui nous entoure. En fait, dans l'état de relaxation de l'hypnose, on est capable de se concentrer beaucoup mieux, d'entendre et de se concentrer sur les voix. Les sons sont beaucoup plus loin que la normale.

Que faut-il savoir d’autre sur cette pratique ?

L'appréhension de glisser dans un sommeil hypnotique irrévocable, dont l'hypnotiseur ne parviendra pas à nous faire sortir, est tout aussi déplacée. Ces mêmes personnes pensent également que l'hypnotiseur est tout puissant et peut vous faire faire tout ce qu'il veut.

L’hypnose est en fait un sommeil artificiel, une transe qui modifie l'état de conscience, afin de permettre à une personne de se concentrer et de mieux se focaliser sur un problème. Somme toute, l'hypnose repose sur la coopération volontaire du sujet pour effectuer un voyage mental, dans les domaines de sa propre conscience, de son plein gré.