Breaking News

L'extrait D1 et le Kbis : l'indispensable à avoir pour exercer votre métier d'artisans

Pour l'officialisation et la finalisation de la création de votre entreprise, si vous êtes artisan, vous avez pour obligation de disposer d'une carte d’identité de votre entreprise. D’où l'extrait Kbis et l'extrait D. Découvrez à travers ces quelques lignes, ce qu’il faut savoir sur le Kbis.

Quelle est l'importance du Kbis ?

Pour l'obtention de l'immatriculation sur la liste de la chambre des métiers et l’artisanat ou CMA, il vous faut avoir l'extrait D1. Il s’agit d’un document que vous pouvez avoir et qui est considéré comme un kbis pour artisan. Ainsi, pour commencer à prendre fonction de votre activité, vous devez vous enregistrer auprès de la CMA afin que votre entreprise dispose de sa carte d’identité. 

En outre, il s’agit donc d'un document qui prouve l'existence légale de votre entité. Il est indispensable pour les autoentrepreneurs dans le secteur de l'artisanat. Toutefois, même si l'extrait D1 peut être considéré comme le Kbis, il ne s’agit pas d’un même document. L'extrait D1 est plus utilisé pour avoir l’immatriculation de votre entreprise artisanale sur la liste de la chambre des métiers et de l'artisanat. Le Kbis quant à lui concerne l’immatriculation des enregistrées sur le Registre du Commerce et des Sociétés.

Quelles sont les informations qui apparaissent sur le Kbis de la chambre des métiers ?

 L'extrait D1 ainsi que le kbis possèdent certaines informations capitales pour prouver la véracité de l'entreprise. De ce fait, vous verrez sur le document en question, le code APE qui est attribué à l'entreprise selon l'activité principale menée. Vous y trouverez également l'adresse officielle du siège social de la société, précisée en amont lors de l'immatriculation. 

De même, le document renseigne aussi sur votre numéro SIREN constitué de neuf chiffres. Vous y verrez aussi le nom du dirigeant ou du responsable de l’entreprise ainsi que la date du commencement officiel des activités de la société. Il s’agit donc d’un document très important pour les sociétés artisanales, car il renseigne sur les informations légales et essentielles de l’entité.